AAP#3 : Sécuriser les raccordements sous haute pression

Le lauréat est CETIM

Le Centre technique des industries mécaniques a été créé en 1965, à la demande des industriels de la mécanique afin d’apporter aux entreprises des moyens et des compétences pour accroître leur compétitivité, participer à la normalisation, faire le lien entre la recherche scientifique et l’industrie, promouvoir le progrès des techniques, aider à l’amélioration du rendement et à la garantie de la qualité.

Les finalistes sont :

Contexte

Des instruments de mesure sont installés sur l’ensemble du réseau de GRTgaz. Pour raccorder ces instruments de mesure, des dispositifs à vis sont installés sur les tuyauteries qui sont sous haute-pression.

Ces dispositifs sont constitués de tuyauteries à assemblages vissées aux extrémités ou emboitées, plus ou moins proches des tuyauteries (1 ou 2 mètres en moyenne).
Sous l’effet mécanique de la pression du gaz dans les tuyauteries, ces dispositifs peuvent subir des arrachages

Contraintes

Les dispositifs actuels doivent répondre à de nombreuses contraintes. Ils doivent répondre aux exigences techniques suivantes :

Durabilité (30 ans), Ne pas générer de vibration, Encaisser des vibrations (i.e. pas de support), Tenue aux conditions climatiques extérieures, Compatibilité avec tuyauterie et matériels inox ou acier carbone sur lesquels elles seront raccordées être conformes à la réglementation et notamment aux normes NF EN 1594 et NF EN 12186.

Les tuyauteries intermédiaires assurent en général des fonctionnalités de piquage/dérivation
En première approche des dispositifs techniques de substitution qui ne seraient pas en acier et non éprouvables (tests sous pression) seraient compliqués à intégrer.
Aujourd’hui, les embouts utilisés ont un prix de l’ordre de la dizaine d’euro par système à emboitement.

Problématique

Comment éviter le raccordement aux installations de certains de nos équipements? Comment raccorder des appareils sous haute pression en toute sécurité? Comment s’assurer que les raccordements entre instruments tiennent durablement la pression sans risque d’éjection? Comment contrôler la bonne mise en place du raccord? Ou comment prévenir et sécuriser une éventuelle éjection? 

L’objectif

L’objectif est de proposer un concept qui permettra de limiter le risque lié l’arrachage de ces dispositifs.

Enjeux

Fort enjeu de sécurité : protection des personnes intervenant dans les stations