Challenge N°4

Optimiser l’inspection des gaines enterrées et/ou la détection de défauts non visibles

TERÉGA et GRTgaz s'associent dans la recherche d'une solution innovante

Teréga,  implantée historiquement dans la région sud-ouest, dispose de plus de 5000 km de canalisations et 2 stockages souterrains représentant respectivement 16 % du réseau de transport de gaz français et 24.5 % des capacités de stockage nationales. Elle réalise, en 2017, un chiffre d’affaires de 471M€ et compte plus de 589 collaborateurs. Répondant à ses obligations de service public, Teréga assure l’acheminement du gaz naturel à destination de plus de 400 postes de livraison, dans les meilleures conditions de sécurité, de coût et de fiabilité.

Description

GRTgaz et TERÉGA souhaitent challenger leurs pratiques et sont à la recherche de solutions innovantes leur permettant d’optimiser l’inspection de leurs canalisations dans des environnements contraints et de vérifier plus simplement certains points difficilement accessibles car enterrés (inspection des gaines et fourreaux), ou difficilement visibles car intégrés dans d’autres ouvrages (passages de voiles, supportages aériens ou calorifuges). Deux cas d’usages sont spécifiquement identifiés :

 

– Relève & contrôle de l’épaisseur de la canalisation passant dans les  gaines (acier ou béton), et inspection de l’espace annulaire

 

– Détection et quantification des défauts métalliques non visibles sur les canalisations.

Challenge N°4 – A

Relève & contrôle de de l’épaisseur de la canalisation passant dans des fourreaux (acier ou béton), et inspection de l’espace annulaire

Challenge N°4 – B

Détection et quantification des défauts métalliques non visibles sur les canalisations