Challenge N°2

L’internet industriel des objets en zone gaz

Contexte

GRTgaz exploite un réseau composé de 32456 km de gazoducs et de plusieurs milliers d’installations techniques réparties sur le territoire français. Nombre de ces installations industrielles sont télé-surveillées ou télé-exploitées depuis des unités de supervision distantes par des moyens traditionnels.

 

Pour des besoins principalement de sécurité et de performance opérationnelle, GRTgaz expérimente depuis plusieurs mois l’opportunité de rendre communicantes d’autres types d’installations.

Concrètement plusieurs applications font l’objet d’un projet de développement de solutions techniques, principalement par l’exploitation du potentiel de l’internet industriel des objets. Aujourd’hui ces expérimentations peinent à aboutir car les dispositifs développés ne sont pas compatibles avec les « zones gaz ». Ces zones dites ATEX,  peuvent présenter, dans l’air, des substances inflammables, en l’occurrence du gaz naturel. Les matériels disposés dans ces zones doivent donc impérativement être compatibles et, pour les composants à risque, disposer d’une certification ATEX.

Schéma plan ATEX

Problématique

Très généralement la problématique de GRTgaz consiste à pouvoir capter de la donnée, principalement physique (pression, température, vibration, signal discontinu « tout ou rien », etc.) dans une zone ATEX pour pouvoir la transmettre par un dispositif de télétransmission, non nécessairement situé dans la zone ATEX*.

 

Sans restriction concernant d’autres approches possibles, nous imaginons que notre besoin concerne :

 

– Soit des capteurs « classiques », ainsi que leur chaine de communication, non intrinsèquement compatibles avec des zones ATEX qui soient « packagés » et certifiés par les autorités compétentes pour devenir des « produits ATEX »

 

– Soit des capteurs « originaux » (au sens où le phénomène à détecter serait identifié de manière détournée ou non classique, par exemple de manière mécanique et non électrique) intrinsèquement compatibles avec des zones ATEX.

 

Le besoin à court terme concerne cinq fonctionnalités distinctes :

 

– des pressostats connectés

– des capteurs de pression connectés (plusieurs gammes de plage de pression entre 1 bar et 100 bar, dont une grande gamme dans la plage 1 bar/ 5 bar)

– des capteurs de pression connectés (plage de pression de de 0 à 1 bar, précision de l’ordre de 0,01 bar)

– des dispositifs de détection et de mesure du temps d’ouverture de soupapes de sécurité.

– des dispositifs de géolocalisation (précision à quelques mètres) de matériels mobiles 

 

Il est également prévu de développer prochainement d’autres usages.

Schéma plan soupape réseau

Contraintes

Nous recherchons des dispositifs faiblement consommateurs d’énergie et de grande autonomie sauf peut-être pour l’usage « géolocalisation ».

 

Les dispositifs seront généralement utilisés en extérieur, dans des zones parfois isolées, et donc en particulier exposés aux conditions suivantes :

 

– Intempérie (pluie, vent, etc.)

– Absence de couverture réseau (4g, GSM, etc.)

– Absence de raccordement au réseau électrique

 

La Zone Atmosphère Explosive concernée est majoritairement la zone ATEX 1 et le matériel envisagé appartient à la catégorie 2G selon la norme ATEX et la directive associée. A titre indicatif, des éléments complémentaires sont détaillés ci-dessous :

 

https://zone-atex.fr/page/categories-appareils-atex.html

https://zone-atex.fr/page/zones-atex.html

Objectif

Permettre à GRTgaz de disposer de matériels matures ou de prototypage concernant des cas d’usages couverts par des technologies de l’internet industriel des objets compatibles avec des zones ATEX.

Enjeux pour GRTgaz

Optimiser la performance économique de la maintenance et de l’exploitation d’infrastructures industrielles

Volumétrie  / Planning

– Volumétrie : en fonction des cas d’usage et de la réponse, la volumétrie de dispositifs envisagés s’échelonne de quelques unités à plusieurs milliers pour GRTgaz. Opportunités d’un marché externe à GRTgaz.

 

– Planning envisagé :

 

> Dès que possible : Test en 2018 puis déploiement à plus large échelle

Perspectives de valeur pour le lauréat :

– Marché d’achat de matériels par GRTgaz

– Co-développer en partenariat avec GRTgaz les solutions potentielles,

– Obtenir le financement des solutions à développer ou le financement des éventuels brevets à déposer,

– Profiter des installations du centre de R&D de GRTgaz (RICE) pour développer et tester les innovations,

Date de clôture : 15/06/2018

La date de clôture a bien été modifiée (ancienne date : 30/05/2018)