Challenge N°4 sujet B

Détection et quantification des défauts métalliques non visibles sur les canalisations

Challenge en collaboration avec TERÉGA

TEREGA_Logo_Horizontal_couleur

Le lauréat est Roboplanet

 

ROBOPLANET est une PME française qui développe des robots d’accès et d’intervention dans les environnements difficiles. La société a été créée en février 2000, par des passionnés de robotique et de sécurité industrielle. Elle s’est longtemps spécialisée sur les activités de niche en conception et prestations de contrôle pour la pétrochimie et le secteur maritime. Depuis 2017, ROBOPLANET ouvre son champ d’activités et connait une forte croissance.

Contexte

L’intégrité des ouvrages est un enjeu majeur pour GRTgaz et TERÉGA. Elle contribue directement à la sécurité industrielle et à la performance financière des deux entreprises. Certains points de contrôle nécessitent des moyens lourds et couteux. GRTgaz et TERÉGA souhaitent challenger leurs pratiques et tester des solutions innovantes afin de vérifier plus simplement certains points difficilement visibles car intégrés dans d’autres ouvrages comme les passages de voiles, les supportages aériens ou sous calorifuges (voir ci-dessous).

Schéma explicatif : Cas des passages de voile

Schéma explicatif : Cas des supportages aériens 

Schéma explicatif : Cas des calorifuges

Problématique

=> La vérification de l’intégrité des ouvrages nécessite dans certains cas des opérations lourdes : des démontages coûteux (cas des supportages aériens), techniques (calorifuges) ou à enjeux (passages de voiles). Comment peut-on vérifier l’intégrité des ouvrages sur ces points particuliers par contrôle simple, non destructif et non invasif ?

Passage de voile

Calorifuges

Supportages aériens

Objectif

Le recours à l’open innovation est souhaité afin de challenger et disrupter nos pratiques pour trouver et mettre en œuvre une technique de contrôles plus simple et moins coûteuse qu’aujourd’hui (démontage ou terrassement) pour ces points atypiques.

Enjeux pour GRTgaz et TERÉGA

– Financier : un contrôle plus simple (non destructif et non invasif) et moins onéreux permettrait d’augmenter la performance financière des deux entreprises. Le diagnostic établi permettrait de discriminer et de ne traiter que les points dont l’intégrité serait remise en question. Une technique de contrôle plus légère (non invasive) serait un levier contributif pour l’asset management et l’amélioration de la gestion des actifs.

 

– Sécurité : le caractère non invasif recherché permettrait de réduire le risque d’atteinte aux ouvrages (cas du terrassement pour le passage de voile) et aux salariés qui interviennent notamment sur les passages aériens. Tous les cas d’usage évoqués contribuent au maintien de l’intégrité des ouvrages donc à la sécurité industrielle.

 

– Autre : des contrôles non destructifs et non invasifs permettraient de réduire certaines opérations nécessitant une modification du transit gaz (réduction voir mise hors pression) dans les ouvrages.

Volumétrie / Planning

– Volumétrie :

GRTgaz :

>   Test S2 2018 si possible (2 à 3 expérimentation dans un premier temps)

>   Déploiement (entre 5 et 10 opérations par an par Territoire – 4 territoires au sein de GRTgaz).

TERÉGA :

>     Campagne d’inspection annuelle de TSOA* : entre 10 et 15 inspections par an

 

– Planning envisagé : premières expérimentations en 2019.

 

* TSOA : Traversée Sur Ouvrage d’Art

Perspectives de Valeur pour le lauréat :

– Co-développer en partenariat avec GRTgaz et TERÉGA les solutions potentielles

– Obtenir le financement des solutions à développer ou le financement des éventuels brevets à déposer

– Profiter des installations du centre de R&D de GRTgaz (RICE) pour développer et tester les innovations

– Profiter du réseau TERÉGA pour ensuite tester les innovations en conditions réelles

 

Date de clôture : 30/09/2018

La date de clôture, initialement prévue le 15/09/2018, est repoussée au 30/09/2018.